Délégationdes Pays de l’Adour

Rapport statistique sur l’état de la pauvreté en France

La fraternité... Et si on essayait ?

Le Secours Catholique-Caritas France publie, jeudi 12 novembre 2020, son rapport statistique sur l’état de la pauvreté en France. Ce rapport, réalisé à partir d’un échantillon représentatif des dossiers d’accueil, concerne 55 400 ménages rencontrés en 2019 par des bénévoles de l’association. Il permet de prendre la mesure des facteurs de pauvreté et de voir les évolutions des situations en France.

La fraternité... Et si on essayait ?

publié en novembre 2020

Mais au-delà de ce rapport statistique, la réalité nous rattrape… La crise sanitaire qui a nécessité le confinement du printemps dernier, a été un révélateur des fragilités de notre société. Notre association a été un témoin privilégié.
-  Les accueils de jour assurés par les bénévoles de Pau et de Bayonne ont été des lieux identifiés par les politiques locaux pour servir des petits-déjeuners en extérieur, alors que les autres associations n’étaient pas en mesure de le faire.
-  Les équipes accordant des aides financières ont été sollicitées pour apporter des aides alimentaires et d’hygiène aux personnes qui jusqu’alors subvenaient à leurs besoins grâce à des emplois saisonniers… que la crise n’a permis de renouveler cette année.
-  Des colis alimentaires ont été distribués aux familles en mode « drive », dans le cadre d’accompagnement de longue durée.
-  Des contacts téléphoniques avec les personnes habituées de nos lieux d’accueil ont été assurés par les bénévoles pour que confinement ne signifie pas isolement.
-  Depuis le déconfinement, les boutiques solidaires ont accueilli des familles inconnues jusqu’alors, touchées de plein fouet par la crise. Depuis deux semaines, une nouvelle phase de confinement s’ouvre. À la fois identique et différente de la première. Le virus circule davantage, mais le confinement est moins strict et les Français sont moins rigoureux. Elle positionne de nouveau les équipes de bénévoles sur la brèche de la mobilisation en lien avec les collectivités locales.

Précisément parce que ce nouveau temps de crise va révéler de nouvelles pauvretés, de nouvelles injustices, de nouvelles fragilités, nous, Secours Catholique des Pays de l’Adour, voulons aussi témoigner combien ce temps de crise a permis, et permet encore, l’expression de la fraternité et de la solidarité de nombreuses personnes.

• En effet, durant la première vague de confinement, plus de vingt-cinq personnes se sont manifestées juste dans le Béarn en deux mois, pour devenir bénévoles et venir en aide aux plus démunis.

• Depuis cette seconde vague de confinement, plus de soixante-quinze attestations de déplacement ont été signées dans la délégation permettant à des bénévoles de se déplacer pour se mettre au service des plus fragiles.

• La mairie de Bayonne a sollicité l’équipe du Secours Catholique pour installer un bloc sanitaire dans son jardin afin de permettre aux personnes de la rue de prendre leur douche à Bayonne. L’équipe a répondu favorablement sans hésiter.

• Des petits-déjeuners sont proposés aux personnes sans domicile, portés avec d’autres associations sur l’initiative du centre communal d’action sociale (CCAS) de Pau.

• Et de nombreuses équipes se tiennent à la disposition des médias non pour être mis en lumière, mais pour témoigner de la force de l’engagement et de l’action solidaire.

La fraternité n’est pas une promesse en l’air, c’est une révolution et ensemble on peut la faire !

Imprimer cette page

Portfolio