Délégationdes Pays de l’Adour

Les rencontres fraternelles de Lourdes

Nous y voilà ! Depuis le début de l’année 2012, date du regroupement des trois anciennes délégations du Béarn, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques, cette première rencontre était annoncée.

Les participants lors des rencontres fraternelles de Lourdes, du 8 au 12 octobre 2012.

publié en octobre 2012

La Cité Saint-Pierre à Lourdes nous accueillait pendant deux jours… Pour une bonne moitié des participants, c’était la découverte de ce lieu, accroché à la montagne d’où se dégage quelque chose de magique, d’apaisant.

Venus des trois pôles de notre délégation, nous étions curieux, attentifs à ce qui allait se passer. Notre président a lancé cette rencontre, en nous confiant avec une émouvante sincérité, combien il « redécouvrait » avec nous, l’importance de l’Autre, et nous a invités à vivre ces heures dans une fraternelle communauté de cœur !

Grâce à des groupes habilement répartis en carrefours, la parole s’est bien vite libérée pour partager ensemble autour des questions : « Pourquoi je suis venu un jour au Secours Catholique ? Qu’est-ce que le Secours Catholique m’a apporté ou m’a fait découvrir ? ». La qualité de l’écoute réciproque donnait une force particulière aux échanges.

Le soir, nous étions invités à la représentation d’une comédie musicale, L’Impossible Paix, interprétée par de jeunes chanteurs, danseurs, comédiens de Tarbes qui nous ont charmés et interpellés par la qualité et le message de leurs tableaux musicaux sur le thème de la paix dans le monde.

Le lendemain, partage d’une célébration eucharistique pour ceux qui le souhaitaient, suivie d’une intervention de l’aumônier régional, le père Éric Récopé, pour rappeler la mission du Secours Catholique. : « Le Secours Catholique n’est pas une machine à sauver le monde mais à l’éveiller, à semer, à engendrer l’autonomie les personnes accueillies… »

Pour terminer cette rencontre, en petits ateliers, nous avons réfléchi aux orientations 2012-2016 du Secours Catholique. Dans l’ensemble des groupes on ressentait une aisance, une confiance pour partager sa parole et recevoir celle de l’autre.

Nous espérons tous pouvoir renouveler dans le futur ces moments forts de solidarité et d’échanges pour notre communauté des Pays de l’Adour.

Imprimer cette page

Portfolio