Délégationdes Pays de l’Adour

Livre de Véronique Fayet

« Révolution fraternelle, le cri des pauvres »

Véronique Fayet, présidente du Secours Catholique-Caritas France, publie un livre : « Révolution fraternelle, le cri des pauvres ». Quelques mots pour découvrir cet ouvrage publié par Indigène éditions et diffusé par Harmonia Mundi.

Couverture du livre de Véronique Fayet, « Révolution fraternelle, le cri des pauvres », publié par Indigène éditions et diffusé par Harmonia Mundi.

publié en avril 2019

Le livre « Révolution fraternelle, le cri des pauvres » [1] veut redonner la parole aux plus démunis, afin de puiser des solutions pour construire une société plus juste. Les droits d’auteur seront reversés au Secours Catholique-Caritas France.

En France, la pauvreté touche 8,8 millions de personnes, soit 14 % de la population. Parmi ces personnes on compte 3 millions d’enfants.

Ce livre est destiné à tout le monde. L’idée est de montrer que la pauvreté ne se limite pas aux personnes qui vivent au-dessous du « seuil de pauvreté », mais qu’elle s’adresse aussi à des personnes qui ont du mal à joindre les deux bouts, à boucler leurs fins de mois.

Il vise entre autres :

  • À faire entendre la parole des plus fragiles ;
  • À casser les préjugés qui les entourent ;
  • À donner aux pauvres toute leur place dans la société.

Parmi les chapitres du livre :

  • Que de préjugés ;
  • Qui sont les pauvres ;
  • Réinventons la protection sociale ;
  • Justice sociale et écologie vont de pair.

De plus, il fait le lien avec l’actualité et en particulier avec le mouvement des « gilets jaunes ». Ainsi, écrit Véronique Fayet, « il faut donner la parole aux personnes qui ont des vies très difficiles, les plus fragiles, et […] reconstruire la société à partir d’[elles], ce que l’on n’a jamais fait finalement, on a toujours pensé et décidé à leur place. »

L’ouvrage veut amener les consciences à prendre connaissance des causes de la pauvreté, au niveau international et national.

Véronique Fayet rappelle l’importance de l’entraide et de la rencontre avec les personnes en situation de pauvreté et déconstruit les préjugés qui les poursuivent.

« Et si l’on considère que la personne est une, et indivisible, ses droits sont un, et indivisibles, alors il faut non seulement lui donner le droit de survivre-manger, avoir un toit sur la tête, etc., mais aussi le droit de participer à la société, d’entrer en relation avec les autres par le travail, par un engagement, sans oublier, bien sûr, le droit d’accéder à la culture, à la gratuité, à la spiritualité. »

L’ouvrage met en valeur des projets solidaires ayant fait leurs preuves, au sein du Secours Catholique, des projets alliant justice sociale et transition écologique. On y retrouve les jardins partagés ou encore des projets d’entraide tels que le Réseau des Accorderies de France.

Dans son livre, Véronique Fayet veut aussi interpeller les citoyens et les élus pour les inciter à œuvrer pour la solidarité.

[1] Véronique Fayet, « Révolution fraternelle, le cri des pauvres », Indigène éditions, 2019. Diffusion Harmonia Mundi. 4 €.

Imprimer cette page

Portfolio