Délégationdes Pays de l’Adour

Week-end « À toi la parole »

Les 1er et 2 avril 2017, à la cité Saint-Pierre de Lourdes, le Secours Catholique des Pays de l’Adour a donné la parole aux familles qui vivent la « galère ». Partager leurs vécus et leurs préoccupations dans le but de montrer les réalités de vie des familles démunies et ainsi interpeller les candidats aux élections législatives des Landes et des Pyrénées-Atlantiques qui se présenteront aux élections des 11 et 18 juin 2017 : tels étaient les objectifs de ce week-end exceptionnel !
Pendant ce week-end qui a été intitulé « À toi la parole », les participants venus du Béarn, des Landes et du Pays Basque ont exposé et partagé leur vécu dans une ambiance conviviale.

Le groupe « À toi la parole » du Secours Catholique des Pays de l'Adour.

publié en mai 2017

Lors du temps d’accueil les participants se sont présentés à partir d’une carte postale qu’ils ont apportée avec eux. Après le partage du déjeuner, les familles ont exprimé, à travers un Photolangage, ce qu’elles souhaitent vivre et ce qu’elles n’ont plus envie de voir dans l’avenir. Ce temps a été suivi par l’atelier « écriture » avec Thomas et l’atelier « mur d’expression » avec Loïs.

Ces présentations ont été fortes en émotions et la sincérité d’écoute a permis de créer des liens d’amitié entre les familles et de passer une soirée très chaleureuse. Des jeux autour des préjugés, avec les enfants et les adultes, ont permis d’enraciner des liens extraordinaires entre générations.

Le deuxième jour du week-end a permis d’aborder différents thèmes de société, à travers l’atelier des ruches : les participants ont formé de petits groupes pour réfléchir à des idées sur la vie ensemble, les jeunes, le travail, le handicap, la santé, l’éducation, l’écologie, la famille, la culture et l’accès à l’alimentation. Chaque équipe avait trois temps de vingt minutes, et à la fin de chaque temps, les équipes se mélangeaient pour partager leurs idées et en débattre avec les autres groupes.

Pendant ces deux journées l’équipe du Secours Catholique a su créer une atmosphère de confiance, qui a permis aux familles d’exprimer leurs rêves, leurs soucis et leurs envies en toute liberté, et de témoigner devant les participants.

Tout au long du week-end, les enfants des familles participantes étaient pris en charge par le groupe de jeunes de « la Team Voyageurs ». Cela a permis aux parents de partager, de discuter et de profiter des différentes activités en toute tranquillité, sachant que leurs enfants passaient de bons moments.

En effet, les réflexions menées par le Secours Catholique avec les familles ont un rôle majeur pour la société, en espérant que les hommes politiques prennent ces préoccupations au sérieux.

L’idée de ce week-end a émergé après les témoignages que le Secours Catholique a sollicités lors des points presse autour de la campagne nationale de novembre 2016. Le Secours Catholique avait alors organisé sept points de presse dans la délégation des Landes et des Pyrénées-Atlantiques, avec des témoignages de qualité par les personnes aidées. L’équipe Secours Catholique des Pays de l’Adour a décidé de ne pas s’arrêter et de continuer à donner la parole aux personnes actrices du Secours Catholique : c’est comme cela que l’idée de « À toi la parole » est née, avec pour objectifs d’éclairer et de faire connaître aux candidats aux élections législatives les réalités de vie que rencontre une partie de la population des deux départements que recouvre la délégation du Secours Catholique des Pays de l’Adour.

« À toi la parole » du point de vue des participants

Stéphane : « C’était génial, fort en émotion et très fraternel. La plus belle chose c’est l’échange qu’on a eu tous ensemble autour de nos vécus. »

Nicole : « J’ai trouvé ce week-end rempli d’émotions. Plein de choses très fortes, on a beaucoup pleuré mais on a aussi beaucoup ri, on a partagé des moments très forts. Je crois qu’on est repartis, tous, avec un peu plus de force dans nos cœurs, et avec des liens d’amitié qui vont se nouer à nouveau. »

Jason : « J’ai vu pendant ce week-end que les enfants, que j’ai du mal à gérer dans le groupe “la Team Voyageurs”, n’ont pas repoussé les plus petits mais, au contraire, qu’ils allaient vers eux pour les pousser à jouer ensemble malgré la différence d’âge. Tout ça m’a agréablement surpris. »

Jeanne-Marie : « C’était un week-end super ressourçant ! J’étais vraiment heureuse de partager du temps avec des personnes que je ne connaissais pas pour la plupart, mais avec qui on a vécu un temps tout simple et très fraternel. On est vraiment passés, sur les deux jours, d’un partage de vie très personnel – le premier jour c’était très intime, il y avait beaucoup d’émotions, des parcours de vie compliqués, marqués par de fortes douleurs, des séparations, des départs, des galères – à un temps de réflexion commune le deuxième jour. Autrement dit, nous sommes passés du “je” le samedi au “nous” le dimanche, avec des idées, des suggestions à faire à nos politiques sur une meilleurs qualité de vivre et d’agir ensemble. J’ai trouvé qu’on a eu une belle qualité de réflexion, avec des propositions lourdes de sens et vraiment intéressantes. »

Yveline : « J’ai voulu participer à ce week-end pour partager un moment avec des personnes qui connaissent des situations difficiles. J’ai été particulièrement touchée par des témoignages de vie, beaucoup d’émotion sortie et par cette volonté de s’écouter les uns et les autres et de se soutenir. Je suis enchantée de ce week-end. »

Mikel : « Je suis venu ici en tant que technicien, pour enregistrer les témoignages sous forme vidéo. J’ai entendu, dans la bouche de plusieurs participants, que le Secours Catholique forme une famille en mélangeant les idées, et la chose qui m’a le plus impressionné, c’est que, en tant qu’élément extérieur, je me suis senti très vite accepté et en confiance. Ce qui a été agréable aussi, c’est que j’ai eu l’impression qu’on m’a fait confiance face à la caméra, j’ai senti que tous les gens ont été très à l’aise et je trouvais ça vraiment touchant. »

Olivier : « J’ai apprécié ce week-end parce qu’il m’a permis de voir d’autres personnes qui étaient dans les mêmes situations et de voir ce qui étaient fait à leur niveau, pour essayer, moi, de m’en sortir de mon côté. Ensuite, il y eu un échange qui s’est vécu entre des personnes qui ne se connaissaient pas. Ça permet de créer un réel rapprochement. »

Jordan : « Ce week-end nous a permis de rencontrer d’autres acteurs du Secours Catholique, que nous ne connaissions pas, et d’échanger des idées, des convictions et des savoir-faire. C’est plus qu’une rencontre ! »

Katia : « Je viens de Syrie, on a tous passé des moments magnifiques. Mes enfants sont très timides mais pendant ce week-end, ils ont joué avec les autres enfants, je suis très heureuse. »

Nicole : « C’est la première fois que j’assiste à une rencontre comme celle-ci. J’ai ressenti beaucoup d’émotion, en particulier au récit du parcours de la famille syrienne. »

Aline : « Ce que je retiens de ce week-end, ce sont les rencontres de nouvelles personnes. On a vu de nouvelles perspectives. On parle et on partage pas mal de choses, on a pu exprimer toutes les difficultés auxquelles on est confrontés tous les jours. On espère pouvoir un peu changer les choses et que ça porte des fruits. »

Virginie : « J’ai beaucoup apprécié ce moment de convivialité et de partage. On a rencontré des personnes exceptionnelles qui ont des histoires pas toujours faciles. J’en retire que nous sommes tous différents mais que nous sommes tous à égalité, avec des soucis, des joies, des bonheurs et des tristesses, mais que si on s’écoute tous ensemble, si on se tient tous la main les uns les autres, on peut construire un monde meilleur. »

Rezek : « Je suis très content de ce week-end. On a passé des bons moments et on a beaucoup ri dans une atmosphère de respect pour l’autre, une chose qu’on a perdue en Syrie. »

- Hassiba -

Imprimer cette page

Portfolio